Eh oui c'est à notre tour d'être en élection, ici pas de combat entre un nain surexcité et une femme hystérique comme il y a deux ans (deja deux ans), ou entre un noir très bien sous tout rapport et cancéreux soutenu par une miss Alaska pro-nazi comme chez nos "amis" du Sud.
Ici c'est assez plate coté physionomie mais cela brasse dans les paroles.
Ce soir je vous écris (enfin je prend du temps pour Vous) pendant que le débat fait rage à la télévision avec tout les chefs des partis réunis pour la seule fois (sauf demain pour un autre débat en anglais, bilinguisme oblige) de la campagne électorale assez courte.
Le vote final sera le 14 octobre et pour le moment rien n'est joué.